Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Montre Yonger Et Bresson YBH 8319-01M

Après de longs mois sans écriture, me revoilà avec la présentation d’une petite française. En temps de crise, il parait qu’il faut acheter local…dommage que malgré la résonnance et l’histoire « bleu/blanc/rouge » associées à la marque « Yonger et Bresson » se cachent une cuisine plus exotique…

Mais nous reviendrons sur ce mélange des genres un peu plus tard. Pour l’instant, il s’agit d’introduire cette montre à la référence « YBH 8319-01 M ». D’aspect moderne et plutôt bien fini, j’ai pu acquérir ce modèle automatique sur une vente privée pour 94 €. Affichée au catalogue de l’entreprise de Morteau (département du Doubs) dans la collection voltaire, cette montre présente un boitier en acier de 44 mm de diamètre pour 9mm d’épaisseur. Ces dimensions importantes mais raisonnable propose un poids plutôt léger en comparaison d’autres modèles de taille équivalente.

Sans être exceptionnel, la finition est tout de même soignée et l’acier plutôt de bonne facture.

Boitier montre Yonger Bresson YBH 8319-01

La cadran est cohérent et propose une bonne lisibilité. La lunette rotative est (trop) clinquante avec des indicateurs noirs gravés sur un relief à l’aspect brillant. Cette brillance se retrouve sur les marques horaires tirant sur l’argenté qui tranche avec le fond noir de la montre. Les aiguilles, simple en ligne, reprenne également des bordures argentées et accentuent encore le rendu très « flashi » de l’ensemble.

Cadran Yonger et Bresson YHB8319-01 M

Heureusement, le quadrillage façon carbone du décor principale limite l’euphorie et amène un look général plus sportif, voir même « racing ». Je ne sais pas pourquoi, mais cette montre me fait penser au monde automobile, alors que « Yonger et Bresson » ne semble n’avoir aucunement associé cette univers à leur produit. Comme quoi, tout est toujours très subjectif dans le jugement d’un design.

Les inscriptions sont limitées et bien situées. On retrouve la précision « automatique » et le « Fabriqué en France », le tout dans la langue de Molière. A l’image de la marque « Orient », le blason de « Yonger et Bresson » est quelque peu « médiéval » (ou plutôt royaliste…) et n’est pas ma tasse de thé. L’idée de la trotteuse rouge n’est par contre par pour me déplaire, dommage qu’elle se termine d’un côté par une couronne, certes en raccord avec la marque, mais quelque peu incohérente d’un point de vue « look » général.

Pas de remarque particulière sur l’indication de la date à 15H, sa position classique s’intègre bien et reste lisible.

Le remontoir est facile à manipuler. A l’image d’autres enseigne, « Yonger et Bresson » y impose également son sceau ! Par contre, petite originalité, une bande de caoutchouc traverse le tout et s’accorde avec le bracelet.

Remontoir Yonger et Bresson YBH 8319-01M

Ce dernier également en caoutchouc est agréable et participe au poids raisonnable de la montre (un bracelet métal est disponible). La marque est rappelée en sérigraphie ainsi que son emblème également présent sur la boucle métallique (si vous ne savez pas encore que c’est une « Yonger et Bresson », il vous faut prendre d’urgence rendez-vous chez un ophtalmo)

Bracelet YBH 8319-01M

Venons-en au plus fâcheux : le calibre. Peut-être que certains d’entre vous se sont senti une petite fierté nationale par la présentation d’une montre de marque française, ces derniers risquent d’être déçus. Le « Fabriqué en France » pourrait se traduire en effet par un « Assemblé en France ». Les composants de la montre sont fabriqués à l’étranger et le mouvement à la référence obscure « MA.S.11.04 » est simplement un calibre d’une grande banalité issu tout droit d’une chaine de fabrication anonyme chinoise. Il n’est pas mauvais en soit ; Fonction heures, minutes, secondes et date avec correcteur rapide,21600 alternances / heure, 21 rubis et réserve de marche de 48 heures.

Mais il est dommage que la marque ne soit pas plus communicante sur l’origine de leur produit se contentant d’une conception artistique et d’un emboitement sur le sol français.

De ce fait, pas de fond ouvert mais vissé, qui a défaut de voir davantage le subterfuge, confère à la montre une étanchéité de 100m.

Fond montre Yonger et Bresson YBH 8319-01 M

Malgré les critiques que j’ai pu laisser apparaitre, j’aime bien cette montre. Elle est plutôt sympathique en look, agréable à porter et fiable sur la durée (du moins depuis que je l’ai). De plus, à 94€, je trouve l’achat très raisonnable mais il est dommage que ce ne soit pas son prix d’origine dans les 260€. A ce tarif la montre sort du domaine de la bonne affaire au profit de marque comme Orient, Citizen (ou autre) proposant des produits bien moins cher et identique en qualité. Quant à l’utilisation d’un calibre chinois, je ne trouve pas cela choquant (on trouve de bon calibre asiatique) et « Yonger et Bresson » n’est pas la seule marque à faire cela. Il est juste dommageable pour le consommateur ne par être informé sur les origines de la montre qu’il achète. Mais l’entreprise française semble avoir écouté la critique, car à défaut de proposer un calibre de manufacture, elle a lancée en octobre 2011 un mouvement toujours assemblée avec des pièces en provenance de chine, mais de conception entièrement interne et à la finition bien plus avenante…(le résultat est plutôt pas mal, vous pouvez me croire, j’ai craqué..(Surveillez les prochaines revus ;))

D'autres photos sont disponibles dans la rubrique galerie. (Photos haute résolution récupérable !)

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé