Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de la montre TACS Automatique Vintage Lens II

TACS Automatique Vintage Lens II

Introduction sur TACS et la Automatique Vintage Lens II

En parcourant l’excellent site « La Petite trotteuse » » (que je vous invite à découvrir si vous ne le connaissez pas encore), je suis tombé sur la revue d’une montre très particulière : l’ « Automatique Vintage Lens 2 » de la marque TACS.

Très intrigué par son design atypique, j’ai vite succombé à la tentation de l’acquérir pour me faire mon propre avis…et autant être franc tout de suite, il est excellent.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous propose un petit aparté sur la marque TACS.

TACS signifie "Taste, Attractiveness, Creativity and Style", soit dans la langue de Molière « Goût, attrait, créativité et style ». Une série de mots qui de prime à bord ne m’attire pas forcément tant elle sent le marketing douteux et survendu. Mais, Yoshiaki Motegi, le designer japonais qui se cache derrière la marque ne prend pas le sens de ces termes à la légère. C’est une vraie réflexion sur le design et l’objet qui inspire TACS pour proposer ses produits.

Comme pour beaucoup de nouvelles marques, c’est par l’intermédiaire de Kickstarter que la « Vintage Lens  » a intégré le marché de l’horlogerie en 2016. Elle a vite connu un engouement certain et a fini par évoluer pour arriver aujourd’hui à cette version 2 que l’on peut trouver au prix de 549€ (me concernant j’ai pu bénéficier d’une promo sur le site https://www.timebyme.com  pour un prix, frais de port inclus, de 466€).

J’adore l’idée derrière cette montre : associer le monde de la photographie à celui de l’horlogerie. Quand on y’ réfléchis, il y’a tellement de parallèle ou de liens à faire entre ces deux univers. Par définition, une montre exprime le temps qui passe, la ou une photo fige un moment. Quoi de plus prédominant dans notre société actuelle que l’image de soi et la course contre les minutes qui passes. Je reste admiratif de la créativité dont font preuve certaines marques comme « TACS » pour redéfinir un objet aussi basique qu’une montre…même si cela nécessite de faire quelques compromis comme nous allons le voir dans la suite de l’article.

Découverte de la TACS Automatique Vintage Lens II

Commençons par la boite. Un élément anodin, qui pourtant ici est très soigné. Avant même de découvrir ce pour quoi on n’a dépensé son argent, on se retrouve avec un joli écrin en bois dont les côtés affichent les caractéristiques de l’objet enfermé.

Boite TACS Automatique Vintage Lens II

Une fois ouverte, la « Vintage Lens 2 » se laisse observer.

Le boitier

Son boitier est très massif avec des dimensions imposantes (46.5 mm de diametre, 15 mm d'épaisseur, 174,5 g) qui pourront mettre les poignets fragiles à rude épreuve. Mais le niveau de finition est impeccable : c’est extrêmement bien travaillé avec de nombreux détails esthétiques qui rappellent immédiatement les boitiers argentiques d’antan des photographes chevronnés. La robustesse de ces derniers (des boitiers, pas des photographes…) se retrouve parfaitement dans le boitier de la montre.

TACS Automatique Vintage Lens II Boitier

La lunette est travaillée sur tout son pourtour comme la bague de réglage d’un objectif. Elle repose sur un support un peu plus large, intégrant une plaquette noire dont j’ai du mal à définir la matière. On note tout de suite à nouveau la référence au boitier d’un appareil photo.

TACS Automatique Vintage Lens II Lunette

En plus du remontoir (que l’on manipule avec aisance), les côtés du boitier affichent des informations complémentaires comme le numéro de série ou la fréquence d’oscillation du mouvement.

TACS Automatique Vintage Lens II

TACS Automatique Vintage Lens II Remontoir

Le cadran

Le cadran est très particulier, décliné en cerclages successifs. Au centre d’abord, avec un diamètre réduit et une vue sur la mécanique à l’image d’une montre squelette. Puis on poursuit sur un pourtour noir, en relief, pour enfin arriver sur l’extrémité en métal argenté, sur lequel on retrouve de manière astucieuse des indications horaires calquées sur les informations que l’on pourrait obtenir sur un objectif.

TACS Automatique Vintage Lens II Cadran

Les aiguilles présentent également un design très particulier, rectangulaire et de dimensions réduites, elles n’englobent qu’une partie du cadran, laissant ce dernier dégagé aux extrémités.

TACS Automatique Vintage Lens II Cadran

L’ensemble est harmonieux et en parfaite adéquation avec le thème retenu. C’est qualitatif, soigné et inspiré. Cela se fait malheureusement au détriment de la lisibilité. En effet, au vu de l’annotation horaire particulière et de l’organisation du cadran, lire l’heure avec précision s’avère un tant soit peu compliqué. Mais cela reste raisonnable. Pas la peine de se torturer le cerveau pou avoir une idée de l’instant présent comme ça peut être le cas avec certaines montres au design alambiqué.

Le cadran est protégé par un verre scindé en deux parties, avec au centre un effet grossissant « Fish Eye ». Impossible encore une fois de ne pas reconnaitre le design d’un objectif. Bien entendu il s’agit ici d’un verre saphir, qui présente peut-être comme seul inconvénient quelques reflets aux extrémités.

Bracelet

Le bracelet en cuir brun propose une fermeture classique par boucle ardillon sur laquelle on peut observer le nom « Horween ». Soit une tannerie américaine réputée pour la qualité de ses productions (et on le ressent au poignet).

TACS Automatique Vintage Lens II Bracelet

À noter que le bracelet bénéficie d’un mode d’attache rapide ne nécessitant donc aucun outil pour être retiré et remplacé.

TACS Automatique Vintage Lens II Bracelet

Le fond ouvert et maintenu par quatre visses aux extrémités. Il laisse voir le calibre Miyota 82S0 retenu pour animer la montre. C’est un mouvement très répendu et reconnu pour sa fiabilité.

TACS Automatique Vintage Lens II Fond

On n’est pas en face d’un moteur d’exception, mais avec 21 000 oscillations heure, 21 rubis et 42 réserves de marche, on n’a peu de soucis à se faire. Il est ici dans son jus, sans travail supplémentaire ou personnalisation particulière.

TACS Automatique Vintage Lens II Calibre

Confort, lisibilité et design sont des caractéristiques souvent compliquées à accorder pour une montre. Lorsqu’on souhaite mettre l’une en avant c’est souvent les autres qui en pâtissent.  Dans le cas de cette TACS, c’est clairement le design qui a été privilégié avec une vraie réflexion visant à retrouver sur une montre les détails esthétiques que l’on pourrait trouver sur un appareil photo haut de gamme. Pour autant la « Vintage Lens 2 » ne se présente pas de manière trop exubérante et réussie toujours à remplir sa fonction première sans trop contraindre son utilisateur. Il faudra juste être conscient des dimensions et du poids de la montre, car dans certaines situations ces deux points peuvent se montrer handicapants. (Personnellement étant motard, ce type de montre me gêne dans la rotation du poignet lorsque j’accélère). Mais je ne peux que me montrer enthousiaste et ravi de cet achat tant cette montre est soignée et originale. Certains pourront pester de l’usage d’un calibre mécanique « standard » (on n’est pas non plus dans du « no name »), mais pour moins de 500€ (la promo est toujours présente au moment de la rédaction de l’article sur TimeByTime (je n'ai aucun partenariat)), cette « Vintage Lens 2 » présente un rapport qualité prix plus que correct et vous amènera des prestations supérieures, tant en terme de qualité qu’en terme d’esthétisme, que de nombreux autres modèles vendus à des tarifs bien plus chers.

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location