Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 Acheter une montre sur un marketplace chinois : bonne idée ?

La chine et le marché horloger

Dans notre société actuelle où la forme importe bien plus que le fond, la montre est pour certains un accessoire des plus utiles pour affiner son jeu d’acteur dans le spectacle de la vie. Il existe des assemblages qui font mouche aux yeux des autres : belle voiture, joli costume ou vêtement de marque, dernier smartphone à la pomme et montre de luxe au poignet. Le problème c’est que la facture totale est loin de pouvoir être payée par tout le monde, surtout quand l’essentiel est juste de donner le change sans vraiment avoir besoin de rentrer dans le détail. Pour la voiture, se déplacer en trottinette électrique est bien moins cher (et à la mode) et permet de se donner une (fausse) conscience écologique. Les enseignes du net associées au « pseudo » ventes privées permettent de s’équiper en habit de lumière à moindre frais. Les photophones asiatiques à prix réduit se sont faits une belle place sur le marché des obsédés du selfie. Il reste le cas de la montre. Si depuis longtemps la contrefaçon permet d’accéder à des reproductions plus ou moins fidèles des classiques du luxe horlogers, les « markets place » pour acheteurs compulsifs permettent maintenant d’accéder à un catalogue en ligne impressionnant de montres mécaniques en tout genre.

AliExpress, Wish, Joom..À eux trois, ces sites vous proposent de vous faire une collection complète pour des prix défiant toute concurrence.  J’ai donc cédé à la mode des « j’ai acheté sur wish » pour vous proposer un article sur les montres chinoises que l’on trouve chez ces différentes enseignes. L’idée était pour moi de me faire un avis sur le sujet et de vous le faire partager.  Je vous invite à lire l’article dans sa globalité, car vous risquez sans doute d’être surpris…

Echantillon de montres chinoises

J’ai donc sacrifié quelques euros pour acquérir plusieurs références sous la barre des 40€ afin de voir ce qu’il était possible de trouver sur ce marché. J’ai également pu profiter d’une partie de la collection d’un collègue de travail qui s’est spécialisé dans « la chinoiserie horlogère ». Il m’a proposé un échantillon de ce qu’il a pu trouver au fil de ses commandes. J’ai soumis chacune des montres au jugement de mon objectif macro et j’ai mesuré leur précision à l’aide de mon « Watch Scope » de Lepsi. Sur ce dernier point, n’étant pas équipé comme un professionnel, les mesures sont juste là à titre informatif afin de donner une idée « en gros » des performances des calibres.

Avant de démarrer les hostilités, je me suis également inspiré du site http://montres-bonnes-affaires.over-blog.com notamment de ce superbe article pour m’aider dans mes démarches. J’y ai appris que plus de 95% de la production horlogère est réalisée en Chine avec comme premier client… la Suisse. Cela fait maintenant plusieurs années que des géants de l’industrie chinoise rachètent d’anciens grands noms de l'horlogerie. Si je vous parle d’ « Eterna » ou « Quorum », sachez que derrière ces grandes marques se trouvent la « China Haidian Holdings Limited ». La Chine est donc présente sur tous les marchés horlogers, mais c’est bien sûr sur celui de l’entrée de gamme qu’elle est la plus prolifique avec des centaines de marques, fabriquées de toutes pièces, aux noms européens et aux origines totalement dénuées d’histoire. Le but est clairement de brouiller les pistes et de masquer le côté « asiatique » des produits qui continuent d’avoir mauvaise réputation auprès de certains consommateurs… Des sites comme AliExpess ont démocratisé l’achat direct depuis des revendeurs chinois pour des millions de produits. N’allez pas croire que la Chine ne sait pas produire des objets de haute qualité, c’est juste qu’elle est capable de tout faire…c’est comme partout…tout est une question de prix…sauf qu’en Chine, on peut partir de très très bas !

Petite anecdote, le fameux « Wish » est bien une plateforme de vente alimentée par des vendeurs chinois…mais la société est américaine et basée à San Francisco…

De mon côté, j’ai profité des « AliExpress Days » pour faire mes emplettes. De toute façon qu’il s’agisse d’un site ou d’un autre les produits ont tous les mêmes origines…l’industrie tentaculaire horlogère chinoise.

Montre Paulareis

J’ai d’abord tenté la montre « fortement » inspirée : une « Paulareis ». L’article du produit donne comme description : « homme automatique auto bracelet James bond 007 ». Derrière ces mots se cache une pâle copie d’une « Omega SeaMaster »…sauf qu’ici le prix est de 22€ frais de port inclus.

Après 3 semaines d’attentes, j’ai pu recevoir cette montre…et même si je ne m’attendais pas à grand-chose, je dois dire que j’ai rarement vu un produit aussi mal fini.

Paulareis
Ne cherchez pas à tourner le remontoir gauche...il est fixe

Reçue sans boite, la montre est grossière, les finitions atroces. La couronne bouge, on a peur de la manipuler. Le bracelet en plastique est rigide au possible. J’attire également votre attention sur le remontoir en haut à gauche qui est tout simplement…figé au boitier.

Paulareis

Paulareis

Paulareis

Le cadran est laid dans un coloris orange pâle. Le fond ouvert permet de voir un calibre dont ont ignore totalement les origines avec des finitions toujours aussi douteuses, mais avec une précision mesurée de -7.4s jour pour une oscillation de 21600 A/H. N’étant pas particulièrement attaché à mon achat et curieux d’en savoir un peu plus, j’ai complètement démonté la montre.

Paulareis

Paulareis

Hormis un usinage des pièces « aléatoire », je n’ai rien trouvé quant aux origines du mouvement. J’ai fini par tomber sur une inscription « TENSTAR ».

Paulareis

Je n’ai absolument rien trouvé sur cette référence. « Paulareis » dispose pourtant de son propre site Internet, où l’on peut apprendre que « Since 2015, Paulareis creates reliable, robuste and functionable watches that inspired from the best luxury brands, while keeping an affordable price ».  On ne peut que croire le “CEO” de la marque “Maxime Jouandeau » sur les sources d’inspiration de Paulareis basées sur « les meilleures marques de luxe » tant leur catalogue regroupe des clones de modèles archi connus comme la Nautilus de Patek Phillipe ici renommée en « Medusa » et vendu 89,90$. La seule information sur le mouvement est « Automatic Self-Wind »…

Une fois démontée on s’aperçoit que la masse oscillante est en fait composée de deux parties. La petite déco n’est qu’une plaque fixée sur la masse…

Paulareis

Bref, vous aurez compris que ce premier essai est loin d’être concluant. Peut-être ai-je fait l’acquisition d’une « fausse » « Paulareis »…..

Montre Benyar

Ma deuxième commande s’est portée sur une montre « Benyar » pour 29€ frais de port inclus. La marque est plutôt connue sur Internet avec beaucoup de revues disponibles.

Après 1 mois, mon colis est arrivé et cette fois-ci la déception n’a pas été aussi forte que précédemment. Il s’agit la d’une montre squelette « correctement » finie bien que le boitier soit exagérément brillant, donnant l’impression de l’usage d’un acier peu robuste.

Benyar

Le cadran est sympathique et ne présente pas de défaut majeur. Bien sûr, l’usinage est brut, mais pour moins de 30€, c’est plutôt efficace.

Benyar

Le bracelet est épais et le simili cuir reste agréable au toucher.

Benyar

Le fond ouvert offre une vue sur un calibre d’origine inconnue, mais aux vis bleuies plutôt réussies. Il offre par contre une précision de -27.4s pour une oscillation de 21600 A/H : un score très médiocre.

 Benyar

Benyar

Je n’ai pas trouvé le site web de la marque, mais un revendeur « officiel ». Apparemment la société existe depuis 2013 : « In 2013, we started BENYAR to disrupt the overpriced and outdated models of the fashion industry ». Ici aussi on retrouve des modèles inspirés des classiques de l’horlogerie, mais pas que...certaines références sont plus originales. Par contre toujours pas de détails sur les mouvements sauf pour quelques Quartz ou l’origine japonaise est mise en avant.

Pagani Design

J’ai décidé d’augmenter la dépense pour ma troisième commande : une « Pagani Design » pour 35€, normalement équipée d’un mouvement « ultra mince ».

« Pagani Design » est également bien connu des forums horlogers. On retrouve cette marque sur beaucoup de sites de vente en ligne.

Après trois semaines d’attente, j’ai reçu mon modèle. Ici aussi je ne peux pas dire que j’ai été déçu.

Pagani

Sans être formidable, la montre est plutôt jolie avec style très classique. Par contre, avec 12.5mm d’épaisseur, je ne suis pas sûr que le terme « ultra mince » lui soit bien appropriée.

Le cadran argenté rend très bien et les indications horaires sont correctement placées.

Pagani

Les aiguilles effilées s’intègrent parfaitement à l’ensemble : franchement c’est plutôt pas mal !

Pagani

Le remontoir est par contre un peu petit et se laisse difficilement manipuler.

Pagani

Le bracelet fait un peu plastique malgré la mention « Genuine Leather ».

Pagani

Son dos ouvert donne place à un calibre basique, mais avec une masselotte un peu travaillée. J’ai mesuré une oscillation de 21600 A/h pour une précision de 20,8s. Comme pour les modèles précédents, impossible de trouver une référence du calibre. Sur ce qui pourrait ressembler au site officiel certaines montres semblent équipées de mouvement Miyota…ce n’est pas le cas de la mienne !

Pagani

Pagani

Montre Starking

Mes livraisons m’apportant de plus en plus de satisfaction, j’ai cassé la tirelire pour ma dernière commande avec une « Starking » à 37,50€. C’est la seule où la description faisait référence à un modèle spécifique « AM0269 ».  Toujours après 3 semaines d’attente, j’ai bien reçu cette automatique de style « Bauhaus ».

Starking

Si la première découverte s’est montrée une bonne surprise, j’ai vite déchanté. La finition fait illusion…mais pas longtemps. Les reflets bleus du cadran sont réussis, mais de près on note les nombreuses poussières sous le verre. Ce que je n’ai toujours pas compris, c’est pourquoi un marquage à 12H semblant donner lieu à une réserve de marche n’a aucune aiguille associée… Serait-ce une nouvelle optimisation du fabricant : un seul cadran pour plusieurs modèles avec option…

Starking

Dans l’ensemble le boitier est plutôt correct et sa forme correspond bien au style Bauhaus.

Starking

Le calibre visible par le fond ouvert au dos de la montre semble être « maison ». En tout cas, la société « Starking  Group » existe depuis 1993 et dispose de ses propres mouvements. J’aurais donc une montre de manufacture…j’ai mesuré une oscillation à 28800A/h, ce qui est au-dessus des standards habituels…malheureusement la précision relevée est de 26.5s. J’ai un peu de mal avec l’esthétisme du calibre. Le logo surplombant la vis centrale ne s’accorde pas avec le reste. Ça donne vraiment la sensation de la pièce rajoutée sans réelle réflexion de design.

Starking

Starking

Ce premier tour d’horizon souffle le chaud et le froid. La première bonne nouvelle, c’est que j’ai reçu toutes mes commandes, la seconde c’est que toutes ressemblaient « à peu près » aux visuels affichés sur AliExpess. La qualité perçue est aléatoire, mais hormis la Paulareis, je ne peux pas dire que c’est catastrophique, surtout mis en corrélation avec le prix d’achat.

Est-il alors de bon augure de continuer et de commencer à mettre un peu plus d’argent au pot. Personnellement je n’ai pas eu le courage, mais fort heureusement un collègue de travail s’est montré plus vaillant et m’a laissé manipuler certaines de ses acquisitions.

Montre Forsining

On commence par l’une des moins chères de sa collection : une Forsining payée 25€. 

 Forsining

Forsining

On ne va pas se mentir c’est une tentative maladroite d’imitation d’une Panerai. Les finitions sont « correctes », mais la protection du remontoir est totalement ratée et n’est absolument pas fidèle à la source d’inspiration.

Forsining

La montre présente un fond ouvert, mais le calibre que l’on aperçoit est complètement camouflé : la masselotte est énorme et les détails du mouvement ne sont pas visibles. La précision mesurée est de 12.3s, et toujours pas d’informations sur le calibre employé par la marque qui semble présente sur le marché depuis 2014.

Forsining

 

Montre Megir

Une autre candidate à m’avoir été présentée est une Megir Sapphire qui comme son nom l’indique bénéficie d’un verre saphir pour…55€.

Megir

La référence est plutôt bluffante pour ce tarif ; les finitions sont bonnes et le design, certes très inspiré de la marque tendance « SevenFriday » fait son petit effet.

Megir

Megir

On peut ajouter à cela une très bonne précision du mouvement de 3.2s. Ce n’est pas très étonnant, vu que pour la première fois on a une information sur la provenance du calibre : un « Miyota »(mais non identifié), soit un mouvement issu de la réputée manufacture japonaise.

Megir

Megir

Les origines de Megir semblent relativement anciennes, mais le site officiel est très discret sur le sujet. Les sites chinois ne sont pas les seules sources de diffusion de la marque, on peut trouver certains de leurs modèles jusque dans des boutiques en France.

Montre Parnis

La montre suivante est ma préférée d’un point de vue esthétique. Il s’agit d’une « Parnis », une marque très largement présente sur internet. On l’évoque souvent sur les sites spécialisés. L’entreprise est capable de produire de très jolies références comme des produits un peu moins cotés…mon collègue m’a présenté une montre qu’il a acquise pour 62€.

Parnis

En toute honnêteté, je la trouve très jolie et les finitions sont plus que correctes pour ce prix. Le cadran à fond bleu offre de jolis reflets.

Parnis

Parnis

On y retrouve une réserve de marche, un affichage de la date rétrograde et un cœur ouvert. Le fond ajouré propose un mouvement simple et a priori correct. Il s’agirait d’un mouvement SeaGull, un calibre chinois, mais de qualité. J’ai mesuré une précision de +6.8s avec une oscillation de 21600 a/h.

Parnis

Parnis

 

Montre Roger Dubuis

On enchaîne avec une montre « spéciale ». Vendue sous la marque « Roger Dubuis » pour 120€, on pourrait dire que son design est « chargé ». Pour ce prix vous n’aurez pas une, mais deux couples balancier/spirale…par contre , un seul ne sert réellement…

Roger Dubuis

En effet, cette montre n’est qu’une copie de la marque suisse Roger Dubuis dont les mécanismes doubles tourbillons se vendent à des prix supérieurs à celui d’un appartement…

Même si je ne suis pas fan de l’esthétisme de la montre, on est clairement en face d’un produit mieux fini que toutes les montres précédent…tarif oblige…le boitier massif inspire confiance. Le cadran est bien détaillé…mais cela reste pour moi une contrefaçon on n’est clairement plus dans la copie « inspirée ».

Roger Dubuis

Roger Dubuis

 

Le calibre visible à travers le fond ouvert n’est qu’une illusion…la finition est grossière et seule la masselotte paraît un peu travaillée. La précision mesurée est de 22.6s pour 21600 A/H

Roger Dubuis

Roger Dubuis

 

Montre Flying Tourbillon

Terminons par le modèle le plus cher : 305€. Pour ce prix, l’industrie chinoise vous donne accès à un « Flying Tourbillon » soit un dérivé d’une des complications horlogères les plus réputées.

Tourbillon

La montre en elle-même ne brille pas particulièrement au niveau de sa finition. Le boitier est plutôt « rustique » et le fond bleu s’inspirant sans doute des constellations est propre, mais sans plus. Le tarif de cette montre n’est pas à chercher dans son look, mais dans son mouvement.

Tourbillon

 

C’est bel et bien l’ensemble balancier spiral que l’on voit se déplacer à 6h. Le pont de fixation n’est pas visible d’où le nom de « flying » Tourbillon. On a beau se dire qu’il s’agit d’une montre chinoise, l’hypnotisme du mouvement est bien rendu.

Tourbillon

Au dos de la montre, on peut voir le reste du calibre. Difficile d’identifier exactement la référence, mais l’on pourrait penser à une production de la société « PTS Resources » basée à Hongkong. Le visuel est sympathique et agréable.

Tourbillon

Tourbillon

La précision mesurée est de 1.6s pour une oscillation à 28800 A/H : ce qui est clairement excellent. Rappelons que le moindre tourbillon suisse dépasse généralement les 10 000€…alors même si ce modèle chinois est ultra basique et que le boitier de la montre est anecdotique, on ne peut que rester admiratif devant cette production "low cost".

Mon avis sur les montres des marketplaces chinois

L’achat de montres chinoises sur les "market places" alimentés par les vendeurs asiatiques est à l’image de la vie : remplie de bonnes et de mauvaises surprises. L’offre est tellement grande et les modèles nombreux qu’il est difficile d’être catégorique sur l’intérêt de commander ses montres sur ce type de plateforme. Néanmoins on peut mettre en avant quelques faits :

  • À trop chercher les premiers prix, on obtient le pire. S’il est vrai que certains modèles offrent un rapport qualité prix vraiment bluffant, n’imaginez pas acquérir une merveille pour 25€. Personnellement j’estime qu’en dessous de 60€, le risque de se voir livrer un mauvais produit est grand.

 

  • Inspiration et copie jouent au jeu du chat et la souris. La plupart des montres vendues sont clairement inspirées des classiques des marques plus traditionnels, mais certaines vont jusqu’à afficher les logos et marques des produits qu’ils copient. Pour ces dernieres, je n’ai que peu d’intérêt pour les autres…tout est une question de goût. Certains modèles amènent leurs petites touches d’originalité et il faut l’avouer, sont vraiment plaisants. D’autres en font des tonnes, surchargeant inutilement le design des montres.

 

  • Même sur le marché chinois, les marques ont leur importance. Certains noms reviennent régulièrement et Internet regorge de plus en plus d’avis et revues. Même si ce n’est pas infaillible, préférez les marques dont ont a le plus de retours et d’expériences plutôt que les noms aléatoires.

 

  • Le calibre est une bonne piste. Myota, SeaGull sont des manufactures connues avec des catalogues de mouvements réputés. Une montre chinoise équipée de ce type de réf"rences est clairement un plus. Maintenant attention, j’ai pu lire à certains endroits que des emboiteurs exploitent des calibres rechapés, soit des mouvements de seconde main ou non respectueux des normes de qualités d’origine du fabricant. Il faut donc rester prudent.

 

  • La surprise du temps…c’est pour moi le frein principal à mon engouement. Je dois avouer que certains modèles sont vraiment intéressants. À partir de 60€ on peut accéder à des références très sympathiques, mais pour lesquelles malheureusement l’on a aucune garantie sur la fiabilité à long terme. Les mouvements peuvent être bien finis, mais sont-ils huilés correctement ? Si une montre à 25€ vous lâche au bout de deux mois, on peut l’accepter. C’est déjà plus dur sur 300€. Le premier problème des montres chinoises dès lors qu’on passe par ces plateformes est la garantie proposée. Il est très difficile voir impossible de se faire rembourser ou d’avoir un échange en cas de problème.

 

  • Attention aux sites d’achats. En faisant mes recherches, j’ai eu la désagréable surprise de voir certains modèles vendus sur des sites autres que les classiques AliExpress, Wish et compagnie. Il n’est d’ailleurs par rare de voire certaines références sur Amazon…mais dans ce cas, les prix sont souvent beaucoup plus importants ! allant parfois jusqu’à tripler la valeur. Alors peut-être que l’on obtient des garanties de retours…(et encore j’en doute fortement), mais c’est vraiment exagéré. Lorsqu’on navigue sur Wish ou assimilés on sait le plus souvent à quoi s’attendre et quels sont les risques, mais quand on atterrit sur une soi-disant bijouterie en ligne gavée de photos repompées sur les sites chinois affichant des tarifs aberrants, on s’approche clairement de l’arnaque.

 

Finalement, chacun est libre de faire ce qu’il lui plaît. Si certains pestent contre les montres chinoises, de mon côté je n’ai finalement pas grand-chose à leur reprocher, si ce n’est un manque d’historique associé à la plupart des marques et des modèles trop souvent copiés des classiques. Le plus souvent quand l’offre est grande, le consommateur en ressort gagnant et on ne peut pas nier que l’horlogerie chinoise sait faire de très belles choses. Après d’autres vous parleront d’éthique, d’écologie avec des produits qui traversent toute la planète et des ouvriers exploités. Mais ne rêvez pas, votre console de jeux préférés ou votre smartphone n’a pas forcément meilleure conscience…

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location