Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Revue de la montre « sans marque » mécanique Hamilton 921

Montre équipée d'un mouvement Hamilton 921

Découverte la montre

Origine de la montre

Vous connaissez le “retrofit” en automobile ? C’est le principe de transformer un véhicule ancien en gardant son esthétique, mais en remplaçant son vieux moteur par un moteur électrique.

Eh bien en horlogerie, on aime faire l’inverse, c’est-à-dire restaurer un mouvement ancien pour l’emboiter dans une nouvelle montre. Ce n’est pas un phénomène nouveau et vous trouverez beaucoup de références sur le sujet, avec des produits de différentes qualités sur une large gamme de prix.

Le problème c’est que ce n’est pas toujours simple de s’assurer de choisir le bon modèle et la bonne personne pour réaliser ce type d’opération. Les prix variant du simple au triple, les montres de ce type sont souvent fabriquées en petits lots par des particuliers plus ou moins professionnels.

Le hasard fait que dans mon entourage, un ami a fait la connaissance de l’un de ces horlogers de l’ombre à qui il avait déjà acheté une pièce. Étant donné que j’ai pu voir le travail fini, j’ai volontiers tenté ma chance lorsque mon ami a passé une seconde commande. Je me donc suis acquitté de 800€ pour obtenir cette mécanique à remontage manuel typée aviation et équipée d’un calibre Hamilton 921.

Je ne connais pas directement l’auteur de cette réalisation, mais vous pourrez commander ses productions sur sa boutique eBay https://www.ebay.fr/str/tactictictacmontres que je vous encourage à visiter.

Concernant mon modèle, elle m’a été remise dans une petite housse très basique et qui ne mérite pas qu’on s’attarde davantage dessus. Par contre, la montre était accompagnée d’un petit ticket de chronocomparateurs m’indiquant la précision mesurée du calibre : entre -16s et +13s, mais nous reviendront dessus dans la partie mouvement de la revue.

Le boitier

Boitier Montre Hamilton 921

Le boitier de la montre est d’excellente facture et de belles dimensions : 41mm de diamètre pour 9.8mm d’épaisseur et 98g. Je soupçonne qu’il est en provenance d’Allemagne, car il très proche des productions d’un spécialiste du genre, Roland Kemmner, qui travaillait pour l’entreprise allemande Fricker GmbH. L’entreprise ne semble plus exister depuis 2020, mais ses productions sont toujours disponibles a priori.

Le remontoir strié est typique des montres d’aviateur, mais reste relativement compact, et si cela doit sans doute compliquer sa manipulation dans les conditions pour lesquelles elle avait été imaginée, à savoir être opérée avec des gants, je la préfère ainsi sachant que je n’ai pas mon brevet de pilote…

Remontoir Montre avec mouvement Hamilton 921

Le cadran

Cadrant montre avec mouvement hamilton 921

Le cadran est lui aussi dans la lignée des toquantes des as du pilotage. Fond noir avec sérigraphie blanche pour un contraste fort favorisant ainsi la lecture de l’heure, le rendu est très bon. Je n’ai décelé aucun défaut d’alignement.

La trotteuse est affichée dans un guichet à 9 h, ce qui renforce le côté « cadran d’avion » de la montre.

Toujours dans une optique de donner l’heure avec précision, les aiguilles des heures et des minutes, large sur leur corps pour être facilement repérées, se terminent par une pointe pour cibler avec exactitude le marquage horaire.

Montre avec mouvement Hamilton 921

Tous autour du cadran on retrouve un chiffrage de 0 à 60 pour offrir une seconde échelle de lecture.

Forcement à ce prix, on n’a un verre saphir très bien inséré et ne souffrant que très peu des reflets.

Le bracelet

Le bracelet est pour moi le point faible de la montre, je ne suis pas vraiment fan du système d’accroche et me contenterais bien d’une attache finalement plus classique que cette boucle déployante que j’ai souvent tendance a mal refermé, ou a ouvrir en forçant du mauvais coté. Sinon la qualité de ce qui semble être du cuir est correcte et le design mêlant le brun avec les surpiqures blanches se marie bien avec la montre.

Bracelet montre Hamilton 921

La mécanique de la montre 

Venons en maintenant au sujet le plus intéressant et la raison principale de l’achat de cette montre : son calibre.

On retrouve derrière le très large fond ouvert, une magnifique vue sur le calibre Hamilton 921.

Dos de la montre Hamilton 921

Mouvement Hamilton 921

Si la « Hamilton Watch Compagny » est aujourd’hui une marque suisse appartenant au Swatch Group elle était à l’origine une fabrique de montres américaine fondée en 1892 à Lancaster. Elle a cessé sa production aux États-Unis en 1969. C’est durant son histoire américaine que Hamilton a produit ce calibre 921, de 1936 à 1949. À l’origine c’était un mouvement pour montre de poche, d’où ses dimensions imposantes et son mode de remontage à la main. Il s’est avéré être devenu avec le temps, un mets de choix pour ceux qui souhaitent proposer une montre originale équipée d’un mouvement d’un autre temps. Beaucoup de « 921 » ont donc été récupérés pour être restaurés et adaptés dans des montres classiques. Il faut savoir qu’étant donné leurs années de production, même si ces mouvements sont construits sur les mêmes plans, ils n’en demeurent pas tous parfaitement identiques. Chaque calibre peut voir sa finition globale et ses dimensions légèrement variées, c’est donc toujours un exercice de les emboiter et de les régler convenablement.

Mouvement Hamilton 921

Avec ses 21 rubis et son oscillation à 18000A/H, le « 921 » n’est pas un exemple de précision, mais il offre une réserve de marche de 45H. Personnellement je ne me lasse pas de l’observer, le travail de restauration est très bien exécuté et le rendu est magnifique. Par contre attention, on parle d’un calibre des années 40, et donc pas de système antichoc…ce qui implique d’être particulièrement prudent quand on porte ce type de montre. Elle n’est pas en sucre non plus, mais mieux vaut éviter de faire un tennis avec…

Ma conclusion sur cette mécanique à mouvement Hamilton 921

800€, ça reste une somme conséquente pour une montre mécanique, sans marque apparentée et aux prestations finalement limitées en termes d’usage. Certains s’apercevront que des productions du même genre peuvent être trouvées à des tarifs inférieurs…comme supérieurs. Dans ce mélange des productions, je préfère me tourner vers des personnes qui maitrisent le sujet, quitte à devoir investir davantage. Personnellement, je ne regrette en rien mon achat. Le style de la montre me convient parfaitement, avec son côté montre d’aviateur un peu vintage, sans en faire trop. Le calibre est superbe à observer et même s’il demeure fragile, c’est vraiment appréciable de se dire qu’on porte une mécanique aussi ancienne et détournée de son usage d’origine pour avoir une seconde vie. Je ne saurais donc trop vous encourager à franchir le cap et à en faire de même si vous pouvez vous le permettre… Et pour le coup c’est du vrai « made in USA » qui bat dans la montre !

Montre Hamilton 921

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

 

Gardons le contact !