Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

"SEIKO" n'est pas une simple marque, c'est une saga, une histoire et une participation active à l'histoire de l'horlogerie. Si pour beaucoup, en particulier en France, "SEIKO" n'est que la traduction de montres à Quartz bon marchées, c'est dans la réalité une manufacture parmi les plus importantes aujourd'hui qui dispose d'un savoir-faire horloger à faire rougir certaines marques "Swiss Made".

"SEIKO" peut avoir le sens de "Précision" en Japonais, et la marque n'a cessé de poursuivre cette quête de la mesure du temps à travers bon nombres d'innovations et de recherches poussées.

Si l'on remonte très loin dans le temps, le pays du soleil levant à quelques années de retard sur la science de l'horlogerie par rapport à ses lointains voisins Européens. Mais la fin des années 1870 marque une ouverture du Japon vers l'Occident et va inspirer quelques génies pour se lancer dans la course à la montre.

Parmi ces aventuriers de la mesure du temps, apparait un homme qui va être à l'origine de Seiko, Kintaro Hattori. Pour commencer simple et illustrer le personnage, ce bon monsieur fonde sa première firme de réparation de montre en 1881 à 22 ans seulement.

Le Fondateur de Seiko Kintaro HattoriCarte de Kyoto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très vite, Kintaro senti l'intérêt que pouvait présenter l'horlogerie pour son Pays et le marché porteur que cela pouvait devenir. A son époque, la plupart des montres que l'on pouvait trouver sur le marché Japonais provenaient soit de Suisse, soit des Etats Unis. Kintaro était conscient du retard pris par le Japon sur l'horlogerie et il a donc débuté simplement et a commencé la production de ses horloges en important des machines et pièces d'horlogeries venues de Suisse. Mais il a très vite su que la clef du succès résidait dans l'innovation, et il n'a alors cessait de développer son entreprise afin de l'imposer sur le marché de l'horlogerie Mondiale.

C'est ainsi que d'une petite boutique de réparation de montre en passant par une première fabrique "Seikosha" , Kintaro Hattori fonda la manufacture "SEIKO" dont la première montre bracelet est lancée sur le marché en 1913, "la Laurel"

Premiere montre de la fabrique Seikosha : la Laurel

A partir du milieu des années 50, une véritable compétition s'engage entre le Japon et la Suisse qui voit d'un très mauvais œil la venue de cet outsider du soleil levant, sans toutefois trop s'inquiéter...à tort. Rapidement "SEIKO" va devenir le premier exportateur mondial de montre, et la raison de ce succès vient du fait qu'en plus d'être moins cher que les produits concurrents, le modèle de la marque nippone acquit rapidement une réputation de précision dans ses mouvements (bon par forcement sur les premiers modèles).

En 1964, "SEIKO" est choisi comme chronométreur officiel des jeux Olympiques de Tokyo : aucune erreur relevé et une notoriété planétaire donnée à la marque.

 Jeux Olympiques de Tokyo de 1964Chronographe Seiko utilisé pour les jeux Olympiques de Tokyo en 1964

Le 25 décembre 1969 "SEIKO" enfonce le clou et propose pour la première fois au monde la vente d'une montre équipée d'un mouvement à Quartz. Si contrairement à certaines idées reçues, Seiko n'a pas inventé le mouvement à Quartz, elle fut la première manufacture à le rendre exploitable au sein d'une montre bracelet.

Seiko Astron, la premiere montre à Quartz commercialisé

En 1973 Seiko lance ses premières montres bracelets avec affichages à cristaux liquides, si cette fois ci la manufacture n'est pas la première sur le secteur, elle est la première à inaugurer une nouvelle technologie d'affichage, le FEM, devenu rapidement la nouvelle référence pour l'affichage à cristaux liquide.

Et les innovations continues avec le lancement en 1988 du mouvement "Kinetic", la première montre à Quartz "sans pile". Ce mouvement toujours d'actualité utilise le mouvement du porteur de la montre pour générer un courant électrique et recharger une mini batterie chargée d'alimenter le mouvement à Quartz.

Mouvement Kinetic de Seiko

Bien qu'ayant connu quelques déboire et difficulté depuis sa création, "SEIKO" n'a cessé de progresser et d'innover. La traduction de cette persévérance apparait en 2005 avec le lancement du mouvement "Spring Drive", un concept rêvé par un ingénieur de la marque en 1977 et conçu pendant 28 ans. "Spring Drive" c'est un mouvement mécanique associé à un touche d'électronique avec une précision d'une seconde par jour.....Je ne suis pas un pro, mais d'un point de vue technique nous sommes bien fasse à un calibre automatique: pas de pile, pas de stockage de l'électricité mais une régulation du mouvement par électro aimant alimenté par le principe d'une dynamo. Ces électro aimants vont réguler la rotation du rouage. Bref l'échappement est revisité par une régulation magnétique auto alimenté! Fort non ?

Pour les curieux, une vidéo du mouvement est disponible ici :

Pour ceux qui n'ont pas un navigateur compatible HTML5 la vidéo est disponible ici :http://www.youtube.com/watch?v=FbmKZ5JXyjo

J'aurais toujours une petite réticence à acheter une montre que certaines mauvaises langues diront "Faussement mécanique" mais la glisse de l'aiguille propre à ces calibres est tout bonnement hallucinante. Pour ceux qui en douteraient voici une petite vidéo.

 

Pour ceux qui n'ont pas un navigateur compatible HTML5 la vidéo est disponible ici : http://www.youtube.com/watch?v=i8kYOZZ8WXs

Alors oui, "SEIKO" c'est parfois des montres à 50€ produites en masses et pas toujours, avouons-le, d'une grande originalité mais pas seulement........

C'est aussi une manufacture, dans le sens noble du terme :). Tout est produit en interne, du design à la plus petite pièce des mouvements.

"SEIKO" c'est aussi des montres d'une très grande précision et d'une très grande qualité, en passant par la très intéressante gamme des "SEIKO PREMIER", aux magnifique "Grand SEIKO" (je vous promets que ces modèles n'ont rien à envié à "Rolex", faites un tour au Seiko Center à Paris si vous ne croyez pas) en terminant par la marque "CREDOR" dont le modèle "Spring Drive Sonnerie" est une merveille de l'horlogerie dont le prix est loin d'avoisiner les 50€...........

Montre Grand Seiko

La gamme « Ananta » et celons mois tout bonnement magnifique, doté d'un design originale. D'une finition exemplaire et de mouvements parfaitement maitrisé et d'une très grande fiabilité.

Collection Seiko Ananta

Alors, oui je suis fan de "SEIKO" et je ne suis pas près de renier la manufacture Japonaise encore trop souvent décrié selon moi....

Pour terminer, je vous invite à visiter le site officiel de la marque :

http://www.seiko.fr/

Et surtout, ce magnifique PDF dont je me suis inspiré pour écrire cet article

http://www.acelgenesys.fr/pdf/SEIKO__un_voyage_dans_le_temps.pdf

Je vous encourage fortement à le lire. (Bon faut juste avouer qu'étant un document issu du marketing Seiko, il n'est pas des plus objectifs. Mais moi non plus :))

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé