Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Montre Tissot SeaStar 1000

Tissot est une marque largement connue et diffusée à travers le monde. Sa gamme de montre électronique « Touch » est certainement son ambassadrice la plus connue. Mais appartenant au « Swatch Group» et bénéficiant du même coup d’un accès privilégié au mouvement ETA que produit ce dernier, Tissot propose également tout une série de montres mécaniques. Jugées par certains un peu trop fades et surcotées, les automatiques de la marque ont toutefois souvent été bien accueillis, en particulier ces dernières années en raison de tarifs bien positionnés et d’une qualité certaine.

Le modèle « Seastar 1000 » fait partie de la collection T-Sport et revendique depuis plusieurs génération maintenant, le titre de plongeuse robuste et accessible. La finition visible dans cet article répond à la référence « T066.407.17.057 » et est arrivée sur le marché en mai 2011 à un prix de 595€.

J’avais repéré cette dernière dès sa sortie mais je n’ai franchis le pas que récemment grâce à une enchère remportée à 400 € neuve, frais de port inclus depuis Singapour.

Le boitier ne fait pas dans l’originale et reprend les lignes classiques d’une montre de plongée. L’acier 316L est bien fini et agréable. La taille de 42mm hors couronne est généreuse sans pour autant faire trop massif. Le poids reste contenu sous la barre des 160g.

Montre Tissot SeaStar boitier

C’est l’épaisseur qui surprend un peu avec un bon 12,4 mm, sans doute le fait de la petite option « Valve à hélium » qui occupe un peu d’espace. Je vous laisse découvrir la définition de ce petit ajout dans mon glossaire, mais sachez que l’utilité de la chose est quasi nulle pour le commun des mortels, en l’occurrence pour moi !

Le fond de la montre ordonnancé celons deux cercles l’un dans l’autre, est d’un noir sombre, non brillant. Les indications horaires d’un blanc crème ressortent suffisamment, les chiffres 12 et 6 étant les seules à être inscrit. Ainsi, le cadran n’est pas surchargé, laissant place à une bonne lisibilité. Des touches de bleu, un peu trop discrète à mon gout, ajoutent une impression de sportivité bienvenue. Tissot aurait pu exagérer un peu plus le concept, mais les designers ont sans doute souhaité rester sage pour convenir au plus grand nombre.Le plus originale reste la forme des aiguilles que je trouve particulièrement bien réussi et permet à cette plongeuse de se démarquer un peu des classiques du genre. La trotteuse bleue n’est pas pour me déplaire et s’intègre parfaitement à l’ensemble.

Aiguilles montre Tissot SeaStar 1000

Le logo de la marque associé à son année de naissance occupe une place non négligeable à 12H, tandis que le modèle « Seastar » est rappelé à 6H avec une typographie très « sport », reprenant le bleu que je chéris tant. S’ajoute la petite précision « AUTOMATIC », discrète en blanc, sans oublier le classique « Swiss Made » imprimé d’une part et d’autre du chiffre 6.

Tous ce petit monde est protégé par un verre saphir souffrant de quelques reflets mais sans excès et se fait remarquer dans l’obscurité grâce à un revêtement « Super Luminova ». L’effet lumineux un peu poussif se rattrape sur sa tenue dans le temps. (Ne vous fiez pas au rendu bleu de la photo, la réalité pointe plutot vers le vert.)

Luminescence Tissot SeaStar 1000

J’en oubliais la « timide » date affiché à 15H. Ce n’est pas l’élément le plus visible mais elle a le mérite d’être présente.

La lunette unidirectionnelle à 60 clics ne souffre d’aucunes critiques, faciles à manipuler, elle finit de marquer le style plongeuse de la montre.

La couronne siglée du « T » de la marque est bien protégée, vissée dans son logement, laissant présager une bonne étanchéité (encore heureux vu l’usage prévu de la montre).

Remontoir Tissot SeaStar 1000

L’autre côté du boitier, fait bien apparaitre la fameuse (et non moins inutile) valve à hélium.

Valve à Helium montre Tissot SeaStar 1000

Le bracelet synthétique est léger et agréable, sans égaler le confort que je peux avoir avec celui de ma Citizen. La qualité aurait gagnée à être un peu plus élevée au vu de la gamme de produit. Sachez qu’une version acier est également disponible.

Bracelet de la montre Tissot SeaStar 1000

Terminons par le mouvement de la montre, visible grâce à un verre saphir. Celui-ci est un ETA 2824-2, une référence des plus classiques disponible celons 4 finitions « Standard » « Elaborée » « Top » et « Chronomètre ». Au vu du prix de la montre, il semblerait que Tissot exploite une version « Standard », ce qui n’enlève rien à la robustesse et à la bonne précision dont ce mouvement fait preuve. Certains évoquent même le fait que ce calibre, si bien réglé, peut avoir une dérive presque minime digne d’une certification du COSC. Personnellement, je n’ai pas mesuré, mais la précision de l’heure affichée me convient parfaitement.25 rubis, date, 42H de réserve de marches et 28 alternances heures suffisent à fournir le service demandé. La masselotte, dorée, légèrement customisée par Tissot amène un petit peu d’esthétique au calibre pour justifier d’avantage l’intérêt du fond ouvert.

Calibre ETA 2824-2

Si vous êtes allergique au style « montre de plongée », oubliez cette « SeaStar » qui reprend la quasi-totalité des codes esthétiques propres à ce genre. A l’inverse si comme moi vous aimez le look à la fois sobre et sportif que peuvent dégager une plongeuse (je parle de montre hein), ce modèle pourrait bien vous séduire. A défaut d’être 100 % originale, elle se démarque par un design d’aiguille particulier et des touches de bleus bienvenue. Pour ceux qui préférerait d’autres couleurs, différentes finitions sont disponibles, dont une très marquée avec fond entièrement bleu et une autre avec des indications horaire orange. Sans oublier une version chronographe, d’un diamètre pour le coup plus important et d’un calibre différent (C01.211) (et un peu plus cher)

Tissot propose une montre de qualité, bien finie et qui, avec son étanchéité de 300m pourra vous accompagner un peu partout. Reste que si la valve à hélium amène un petit plus, elle n’en reste pas moins inutile et pourrait avantagèrent être remplacée par une finition de mouvement un peu plus travaillé et/ou un bracelet un peu plus agréable. Reste que dans cette gamme de prix, cette « Seastar » est un très bon choix pour qui ne voudrait pas se ruiner dans une plongeuse automatique de qualité et sympathique.

La galerie est en ligne pour le reste des photos. Enfin, les clichés d'origine sont telechargeable à cette emplacement.

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé