Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Montre Sea-Gull 1963 dans sa boite

Voici un modèle atypique, ce que l'on pourrait appeler une "chinoiserie". Il s'agit effectivement d'une montre 100% chinoise (enfin presque). J'insiste sur ce chiffre de 100% car la Sea-Gull 1963 est, pour une fois, une mécanique chinoise (mais inspiré…) conçue, commandée et réalisée par et pour la Chine. En effet, ce beau pays, est trop souvent connu pour ses copies et reproductions des standards suisses. Mais ici, la manufacture Sea-Gull a eu la bonne idée de puiser son inspiration dans ses propres terres et sa propre histoire.

Le nom de la montre n'est pas anodin, c'est en effet en 1963 que le gouvernement Chinois commande à la "Fabrique de Montres Tianjin", un chronographe répondant à un cahier des charges stricte destiné à équiper ses pilotes de l'armée de l'air. Pour des raisons politiques de l'époque, la Chine ne va pas se tourner vers ses camarades Russes mais va profiter des besoins financiers de la fabrique de calibres Suisse, Venus, pour racheter les données techniques du mouvement 175. Après quelques modifications ce dernier portera le nom de ST19. 1400 exemplaires seront produits. (Merci au Topic de "atchoum", visible sur le forum des montres russes à cette adresse)

La "Fabrique de montres Tianjin" devenue aujourd'hui "Sea-Gull" a eu la bonne idée de ressortir une version de ce chronographe, baptisée simplement "1963". Pour information, cette manufacture produit aujourd'hui 1/4 des mouvements mécaniques dans le monde, existe depuis 1955 et dispose d'un catalogue de calibres important, allant même jusqu'à proposer des répétitions minutes et un double tourbillon. Chose que certaines marques suisses sont aujourd'hui incapables de produire. Alors certes, tous les mouvements sont grandement inspirés (voir clonés...) de standards japonais ou helvétique, n'empêche que "Sea-Gull" maitrise une certaine technique horlogère qui pourrait rendre jaloux certains collectionneurs.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet avec un petit aperçu du boitier.

Boitier de la montre Sea-Gull 1963Remontoir de la Sea-Gull 1963

L'ensemble est en acier inoxydable, sans grandes recherches de finitions. C'est propre et c'est tout. La forme du boitier est des plus classiques, à faire passer la montre de votre grand père pour un nouveau modèle. Mais c'est justement cela l'intérêt, on a ici une montre qui définit parfaitement le terme "vintage". "Sea-Gull" n'a pas cherché à réinventer le produit d'origine et est restée très proche des courbes du chrono de l'époque. La 1963 s'avère très légère et agréable à porter avec son diamètre très raisonnable de 38 mm et son épaisseur de 13mm. Le remontoir, facile à manipuler quoiqu’assez fin, porte le sigle de la marque. On retrouve les très standards boutons de lancement et de remise à zéro propres aux chronographes sur le côté droit du boitier. Ne chercher pas l'innovation, ce n'est pas le but de cette mécanique.
Passons maintenant à ce qui, selon moi, demeure l'une des raisons principales d'achat de cette montre: son fond et ses aiguilles

Gros plan montre Sea-Gull 1963

Montre Sea-Gull 1963

Cette chinoise ne montre aucune ressemblance avec un standard suisse et c'est tant mieux ! Pour une fois, une manufacture chinoise, qui plus est, "Sea-Gull" n'a pas cherché à calquer sur ses produits les designs inventés par d'autres. Le style est "Made in China" : chiffres en or, fond couleur "blanc cassé", caractères de l'alphabet chinois (signifiant « la chine ») au niveau du 6, utilisation du mot "ZUAN" pour traduire le nom "Rubis" aiguilles bleues et étoile rouge ! Nous voilà bien en face d'un cadran chinois. En plus la finition est loin d'être mauvaise. Bref, certains qualifierons ce design de "Kitch" mais c'est justement cet aspect du produit qui en fait tout son charme. On a vraiment l'impression qu'un pilote tout droit sortie d'un avion de chasse de l'armée Chinoise des années 60 a oublié sa montre sur un coin de table!

Cette nostalgie est encore davantage marquée par l'utilisation d'un verre en acrylique plus connu sous son nom commercial "Plexiglas", soit un composé plastique ! Le genre de détail qu'on ne retrouve plus sur nos montres actuelles! Et pourtant ce matériau, en raison de sa robustesse et de son faible coût, a longuement était utilisé pour protéger les cadrans de nos toquantes. Mais il est aussi très facilement rayable bien que l'on puisse le poncer pour tenter d'effacer les usures du temps (mais tout a ses limites..). Ajouter l'usage d'un bracelet type Nato, d'un tissu vert kaki et cette 1963 est totalement en phase avec son passé.

On pourra regretter le défaut d'alignement de l'aiguille du chronographe qui dérive quelque peu du marquage centrale, mais nous ne sommes pas en face de la rigueur suisse...

Terminons ce tour du propriétaire par la mécanique, que l'on peut ici admirer en partie grâce au fond ouvert.

Calibre ST19 de la Sea-Gull 1963

Il est dommage que "Sea-Gull" ai opté pour afficher une sérigraphie au dos du verre transparent. L'inscription gêne l'observation du mouvement mais cela n'est peut-être pas si innocent......Nous sommes ici en face d'un mouvement mécanique à remontage manuel dont la finition est agréable mais qui pour certains spécialistes trahie ses origines asiatiques... Il s'agit ici du calibre "ST19" très largement inspiré de l'ancien calibre Venus 175 dont la conception remonte à bien longtemps maintenant. Mais l'ensemble continu de faire ce qu'on lui demande; le mécanisme du chronographe est ici permit par une roue à colonne jugée plus doux que le système à came utilisé sur des calibres équivalent Russe (qui a dit 3133). L'oscillation est ici de 21600 alternances par heure pour une réserve de marche d'environ 38H et 19 rubis. Le visuel du calibre est à juger par rapport aux gouts de chacun, personnellement, je trouve que "Sea-Gull" en a un peu trop fait, notamment par l'utilisation quelque peu abusive du vernissage bleu et violet. A titre de comparaison, je trouve que les calibres "Vostok-Europe" s'en sortent mieux sur la technique des "vis bleuies". Si la finition n'est pas sans défaut, il faut tout de même admettre que c'est largement au-dessus de bon nombres de calibres chinois. Tout ce petit monde ronronne plutôt bien avec une précision correcte supérieure à ma "Swatch My Chrono"!

Je n'ai pas encore évoqué le tarif de l'objet: 250€! J'en imagine déjà faire des bons! Oui cela peut paraitre un peu chère, surtout qu'à sa sortie son prix était plus aligné autour des 170€ mais la belle a connu et continu de connaitre un très grand succès. Les stocks s'épuisent aussi vite qu'ils n'arrivent ce qui engendre une rareté de l'objet ayant fait augmenter son prix de vente. Ajoutons que me concernant, le prix inclus un bon 35€ de frais de port puisque à l'époque où je cherchais ce modèle, je n'ai trouvé qu'un vendeur Australien.....Sachez que la montre existe avec un fond fermé, un bracelet métal et également un verre saphir (mais je trouve qu'hormis le prix plus élevé du modèle, on perd en authenticité). On peut également acheter le fond ouvert à part et changer ce dernier selon nos envies... (Ils sont fort ces chinois!)

J'en arrive à la conclusion : pour moi, si une montre chinoise devait être achetée c'est celle-ci ! La manufacture chinoise "Sea-Gull" a effectivement sortie une copie, mais une copie de sa propre collection dont l'original est associé à un bout d'histoire du pays. J'ai toujours attaché de l'importance à l'authenticité et l'originalité d'une montre (du moins je crois), et pour une fois, le marché chinois a su proposer une vraie création horlogère ! Le succès rencontré par la 1963 est une belle preuve de la qualité et de la légitimé de cette mécanique à l'étoile rouge! Alors, oui la finition n'est pas transcendantale et un simple calibre ETA de base pourra sans doute tenir la comparaison au ST19 qui bat dans cette montre. Mais au final, la 1963 est une très belle pièce à proposer dans sa collection!

N'oubliez pas de jeter un oeil à la galerie ou de télécharger les photos dans leur qualité d'origine

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé