Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dan Henry 1970

Dan Henry est un personnage bien connu des collectionneurs. Cet américain rassemble depuis plus de 30 ans des montres de toutes les époques. Avec plus de 1500 acquisitions à son actif, on peut dire que le personnage s’y connait dans le domaine. Il partage sa passion via son compte Instagram et le merveilleux site https://www.timeline.watch/ ou chacun peut parcourir l’histoire de l’horlogerie à travers des modèles représentatifs de leur époque.

Fort de son succès sur Internet, Dan Henry a lancé sa propre marque afin de proposer des montres vintages de qualité et accessible, fondées sur son expérience et les nombreux commentaires laissés par ses followers sur sa collection.

C’est totalement par hasard, via une annonce sur Facebook, que j’ai pu acquérir cette « 1970 » d’occasion pour 170€ (205€ neuve).

Il s’agit d’un modèle inspiré des montres de plongée des années 70.

Le boitier en acier 316L est bien fini et propose des dimensions généreuses de 44 mm de diamètre pour 14.8mm d’épaisseur. Il reprend les caractéristiques visuelles des mythiques « Super Compressor ». Il s’agissait de boitier imaginé et conçu à partir des années 50 par l’entreprise du Jura Bernois (région francophone du canton de Berne en Suisse) « Piquerez SA ». Son propriétaire « Ervin Piquerez » développa tout une série de boitiers nommés « Compressor », « Compressor 2 » et « Super Compressor » offrant une étanchéité de haut vol. La marque fabriqua des boitiers pour de nombreux grands noms de l’horlogerie. Si la forme pouvait varier d’un modèle à un autre, des caractéristiques communes permettaient d’identifier au premier coup d’œil ces boitiers « Super Compressor ». C’est le cas de l’usage de deux couronnes, celle du haut actionnant la lunette interne, un autre trait caractéristique que l’on retrouve sur cette Dan Henry 1970.

Le design général est très agréable et la montre est confortable à porter.

Le cadran est très bien exécuté avec l’usage d’un marquage orange sur un fond noir permettant une très bonne visibilité et des contrastes en parfaite adéquation avec l’esprit vintage souhaité.

Montre Dan Henry 1970

Aucune exubérance de style, mais un caractère soigné appuyé par une typographie discrète : un simple « Dan Henry » à 12H et « Automatic 200 m-660 FT » (FT étant pour « Feet » l’unité de profondeur aux États unis) à 18H.

La couronne rotative est intégrée au boitier et présente un marquage argenté très brillant (un tout petit peu trop grossier si on cherche la petite bête.).

L’indication de la date est classiquement positionnée à 15H dans un encart très visible.

Tous ces éléments renforcent l’esprit plongeuse avec toujours cette volonté de proposer une visibilité maximale.

Montre Dan Henry 1970

Malgré un prix plutôt serré, c’est bien un verre saphir qui protège l’ensemble. Légèrement bombé, il est parfaitement exploité.

C’est la couronne inférieure qu’il est nécessaire de manipuler pour régler l’heure. Elle est parfaitement identique à sa jumelle dédiée à la rotation de la lunette.

La montre est livrée avec trois bracelets, deux synthétiques et un cuir. C’est ce dernier que j’ai retenu. Il est bien épais et confortable, mais il marque très facilement. La fixation reprend l’acier du boitier et reste en adéquation avec le bon niveau de finition global.

Le dos de la montre est marqué d’un motif 3D représentant une pieuvre avec un scaphandre. On aime…ou pas, mais le rendu est de qualité.

Comme pour de nombreuses automatiques accessibles, c’est un calibre Seiko NH35A qui opère au sein du boitier. Un mouvement de 24 rubis qui n’a plus rien à prouver. 21 600 alternances, un rotor bidirectionnel, la date, le stop seconde. Tout ce qu’il faut pour offrir une précision mesurée de -12.1s/jour.

NH35A

Par contre, inutile de chercher une touche d’esthétisme. Seiko a conçu ce mouvement pour le fonctionnel pas pour le design.

NH35A

Encore une fois, cette 1970 démontre qu’avec un astucieux mélange de passion, d’un mouvement raisonnable et d’une production industrielle maitrisée, on peut proposer sur le marché des automatiques de qualité et accessible. Même à son prix d’origine  de 205€, cette 1970 offre un excellent rapport qualité-prix. Elle peut manquer de raffinement pour certains, mais elle propose un look vintage sympathique et des prestations plus qu’honorables. Une très bonne affaire pour qui aime ce type de montre.

 

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location