Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Code41 ANOMALY-01

« Le marketing peut être défini comme l’ensemble des actions ayant pour objectifs d’étudier et d’influencer les besoins et comportements des consommateurs et de réaliser en continu les adaptations de la production et de l’appareil commercial en fonction des besoins et comportements précédemment identifiés. (https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing/). »

Je débute cette revue par la définition ci-dessous, car elle illustre parfaitement une réalité du marché horloger (et de bien d’autres marchés). Il n’est plus envisageable pour une nouvelle marque de lancer un produit sans s’investir énormément (voir exagérément) dans le marketing. Avant de vous vendre une montre, on vous vend un concept ! Code41 a très bien compris ce modèle et a misé sa stratégie sur la communication et l’effet d’annonce.

Mars 2016 : le projet « Goldgena » apparait sur les réseaux sociaux. Derrière ce nom de code, trois professionnels de l’horlogerie se proposent de révolutionner la distribution des montres en dénonçant le manque de transparence du « Swiss made ». Vidéos, illustrations, explications ; les responsables du buzz naissant ne manquent pas d’arguments. La mayonnaise a vite pris avec l’apparition de nombreux post sur les forums spécialisés. Certains félicitent la démarche, d’autres dénoncent un coup de com…Il est vrai que pour les amateurs de belle horlogerie, le fait que les montres labélisées « Swiss  made » ne garantissent pas une production 100% suisse n’est pas une nouveauté. Au même titre que le « Made in France», le « Swiss made » est un label donc le cadre laisse une certaine liberté pour les fabricants... Le projet « Goldgena » revendique également de proposer des produits, dont les couts de fabrications, et les marges sont connues des clients. L’objectif final est de pouvoir proposer des montres en distribution directe, de qualité dans des couts raisonnables avec un nouveau label « TTO » pour « TOTAL TRANSPARENCY ON ORIGIN »

Un passage avec succès plus tard sur la plateforme participative KickStarter et voilà que début 2017, le projet Goldgena devient la marque « Code41 » avec deux modèles de montres en précommande.

C’est la version « ANOMALY-01 » que j’ai acquise pour 670€.

Code41 ANOMALY-01

J’ai longuement hésité avant l’achat, déjà parce que le prix demandé est supérieur aux tarifs auquel j’ai l’habitude d’acheter mes automatiques et ensuite parce que la démarche de « Code41 » me paraissait un peu trop exagérée. Seulement, je cherchais depuis quelque temps une montre au design un peu plus osé à mettre dans ma collection. Le problème des looks avant-gardiste, c’est que s’ils attirent l’œil immédiatement, la lassitude a tendance à s’installer beaucoup plus vite. Cette « ANOMALY-01 » présente l’avantage d’être éloigné des classiques, mais raisonnable dans ses formes. Je dois également avouer que la version PVD brun a fini par faire disparaitre mes hésitations.

J’ai reçu ma commande rapidement (attention les temps de livraison évoluent avec les stocks restants). Ce n’est pas une boite, mais deux boites qui m’ont été livrées. La première contenant la montre, la seconde contenant le bracelet. Cela permet à l’entreprise d’optimiser son packaging et la préparation des envois. Grâce à l’accroche rapide du bracelet, il est très facile de retrouver la montre au complet.

Code41 ANOMALY-01

 Le niveau de finition ne prête à aucune critique. Le boitier est très bien fini, le revêtement PVD extrêmement bien appliqué. L’acier 316L est travaillé avec différent niveau de polissage offrant une alternance mat et brillant. Avec ces 42mm de diamètre et ses 12.8mm d’épaisseur, le boitier reste raisonnable en dimension et agréable à porter.

 

Certains critiqueront les accroches du bracelet qui dépasse de quelques millimètres de chaque côté. Je pense que ce point est lié au système de fixation rapide et personnellement cela ne me gêne pas.

Le remontoir est également très bien travaillé avec un gravage sur tout le contour afin de faciliter sa manipulation.

 Code41 ANOMALY-01

C’est au niveau du cadran que l’on trouve le plus d’exubérances.

Code41 ANOMALY-01

 

Celui-ci se décompose en deux parties sur deux niveaux différents. Cela donne un effet 3D à l’ensemble et un côté très « mécanique ».

La partie haute couvrant la plage 10H-16H exploite une frise continue pour les indications horaires. La seconde partie utilise un trait avec un carré sur chaque heure. Le lien entre les deux étages se fait par deux disques, l’un pour le défilement des secondes en remplacement de la trotteuse, le second pour un affichage 24H. Petit reproche, de très près on voit bien que les disques sont en plastique. Je comprends la difficulté d’utiliser d’autres matériaux pour des pièces aussi fines, mais…je ne peux m’empêcher de trouver cela un peu « léger » (rassurez-vous c’est vraiment un point de détail).

 Code41 ANOMALY-01

 

Malgré cette présentation éloignée des classiques, la lisibilité reste correcte. Les aiguilles ouvertes sur une moitié et pleines sur l’autre donnent l’impression d’une clef plate fixée au moyeu centrale, toujours dans cet esprit « mécanique » .

L’ensemble est protégé par un verre saphir plat et peu sensible au reflet.

Code41 ANOMALY-01

 

Un petit mot sur la luminescence une fois la lumière absente. L’effet est sympathique, mais comme souvent il ne tient pas très longtemps et deviens vite inopérants.

Code41 ANOMALY-01

La montre est disponible avec différent bracelet, j’ai retenu celui en cuir de veau noir. La qualité perçue n’est pas mauvaise, mais par fantastique non plus. La fixation boucle ardillon reprend la finition globale du boitier et le revêtement PVD

Code41 ANOMALY-01

Code41 n’a pas souhaité proposer un fond ouvert et le dos de la montre affiche le logo de la marque et le label TTO. J’aime beaucoup les 4 visse Allen visibles aux quatre coins, cela apporte un côté un peu « brut » à l’ensemble.

L’ « ANOMALY-01 » est alimentée par un calibre japonais MIYOTA 82S7. Un grand classique des emboiteurs avec une réserve de marche de 40H, 21600 vibrations par heure et 21 rubis. Ce n’est pas un mauvais calibre, loin de là, mais j’avoue que c’est un peu léger pour une montre de ce prix. Pas de stop second et une référence très basique sur le marché.

N’en déplaise aux puristes, Code41, après une campagne marketing qui pouvait laisser présager du pire a été au bout de sa démarche. A travers cette ANOMALY-01, la marque propose une montre de très bonne qualité avec un soin tout particulier sur le boitier et un cadran original. La mise en avant de la mécanique est réussie et la transparence autour du produit est respectée, l’assemblage en chine étant clairement indiqué dans les caractéristiques. Elle ne laisse pas indifférente, j’en prends pour preuve la réaction des personnes à qui j’ai pu la montrer. Moins exubérante que des modèles de nouvelles marque tendance comme SEVENFRIDAY, j’espère qu’elle conservera son magnétisme sur le long terme. Je ne suis clairement pas déçu de mon investissement. Je n’irais pas jusqu’à m’enflammer à dire que cette montre est 50% moins chère que la concurrence helvétique comme indiqué sur le site de Code41, mais il évident que le tarif reste très intéressant, notamment pour une montre présentant un montage du boitier et du cadran de ce type.  Il ne manquerait qu’un calibre plus élevé en gamme pour une équation parfaite !

Si vous êtes intéressé par un achat, utilisez l'adresse de parrainage suivante : https://hubs.ly/H0bCBsy0 (en toute honnêteté, cela me permet d'avoir une remise en cas d'achat de votre part, merci à vous :) )

Des photos supplémentaires sont disponibles dans la galerie

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé