Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Logo de Citizen

"CITIZEN" est une fabrique de montre Japonaise trop souvent sous-estimée. Eternel rivale de "Seiko" il s'agit comme cette dernière d'une véritable manufacture, car "CITIZEN" par l'intermédiaire de sa branche "Myota" conçoit et construit ses propres calibres. La marque possède une véritable histoire horlogère et propose aujourd'hui des montres exclusives équipées de technologies brevetées comme le mouvement "Eco Drive"

(Les informations disponibles dans cette première partie sont pour la plupart issues de l'article très intéressant rédigé par Pierre Yves Donzé et visible à cette adresse.

Derrière la création de cette marque mondialement connue se cachent plusieurs personnalités et une partie de ses origines est helvétique. En effet si l'Horlogerie Japonaise se révèle être aujourd'hui une concurrente très féroce pour l'Horlogerie Suisse, il fut un temps ou le Japon représentait un nouveau marché à conquérir. C'est ainsi que les premières montres ont été introduites dans l'archipel Nippon par des importateurs Suisse. Dans les années 1860 plusieurs hommes d'affaires Européen ont expédié au Japon des marchandises Suisse distribuées par la suite par des entreprises Japonaises à travers le pays.

Très vite des machines-outils sont transférées au Japon afin de pouvoir assembler les montres directement sur place et n'avoir plus que les pièces détachées à acheminer. Certains ingénieurs horlogers helvétiques se déplacent pour venir apporter leur savoir-faire à quelques firmes Nippones. Mais les Japonais ne se contentent pas d'assembler les montres selon les recommandations de leurs lointains voisins Européens. Certains d'entre eux acquirent suffisamment d'expérience pour s'affranchir de leur tutelle Suisse et commencer à construire leurs propres modèles.

Cette autonomie naissante est encouragée par les pouvoirs politiques. Ainsi, le maire de Tokyo, Goto San, chargé de l'administration de la capitale Japonaise de 1911 à 1925 va activement participer au développement de l'institut de recherche en Horlogerie "Shokosa". Le but recherché par le maire de la ville était que chaque citoyen Japonais puisse avoir la possibilité d'acquérir une montre afin de rendre l'objet plus accessible et utile.

En 1924 apparait sur le marché la première montre de poche produite par l'institut, dont le nom "CITIZEN" est proposé par le maire lui-même.

Premiere Montre de poche Citizen

Quelques années plus tôt, en 1918 Rodolphe Schmid, un des plus grands négociants Suisse venu s'installer au Japon, propriétaire d'une usine d'assemblage en liaison directe avec ses fabriques de Neufchâtel adopte la marque "CITIZEN" pour distribuer certains de ses produits

Plaquette de l'usine

C'est donc en toute logique que l'institut "Shokosa" et Rodolphe Schmid s'associent pour fonder en 1930 la "Citizen Watch Co". Les origines suisses de la marque sont très bien expliquées par Pierre-Yves Donzé dans son article disponible ici .

Dès 1931, plusieurs modèles sont prêts à être produits par la jeune entreprise. Des calibres verront ainsi le jour de 1935 à 1940. Durant la seconde guerre mondiale, les machines de précisions de l'entreprise seront réquisitionnées par l'armé. Très vite une nouvelle usine est construite à 200 Km de Tokyo pour s'affranchir des bombardements et pouvoir continuer la production de montres.

Quelques années après la fin de la guerre, en 1949 est fondée la "Citizen Trading Co" chargée de l'exportation et du marketing des montres "Citizen". L'année suivante verra la production du calibre "B", premier mouvement de la marque avec indication des secondes centrales.

Mais c'est en Avril 1956 que "Citizen" acquit une forte réputation en présentant la première montre anti-choques d'origine Japonaise : la "Parashock". La montre est lâchée du 3eme étage d'un immeuble sans que le mouvement ne subisse de dégâts. En 1958 c'est autour du calibre A-980, premier mouvement Japonais avec alarme d'être présenté.

Citizen Parashock

Désireuse de suivre sa rivale "Seiko" dans la course au Quartz, "Citizen" produit dès 1966 sa montre électronique, la "X8". Dès lors plusieurs mouvements à Quartz verront le jour, toujours plus sophistiqués et précis.

Citizen X8

La mécanique n'est pas abandonnée pour autant avec la mise au point en 1967 d'un chronographe automatique. En 1972 un modèle appelé "Easter Rabbit" est mis en production.

Citizen continu son aventure et devient dans les années 80 l'un des plus gros exportateur de montres au monde. C'est en 1995 que "Citizen" propose sur le marché un mouvement inédit et qui reste aujourd'hui l'une des exclusivités de la marque : "Eco-Drive". Il s'agit d'un calibre électronique capable d'utiliser n'importe quelles sources lumineuses pour se recharger. Le fonctionnement est visible dans la vidéo ci-dessous.

Pour ceux qui n'aurait pas de navigateur compatible HTML5,la vidéo d'origine est disponible ici : http://www.youtube.com/watch?v=uxGFAteDKu0&feature=related

Le concept n'a cessé d'être amélioré par la firme durant ces dernières années (un modèle utilisant la différence de température ainsi qu'une seconde possibilité de recharge par mouvement mécanique à également vu le jour).

Aujourd'hui l'entreprise compte 7 divisions dont la "Citizen Miyota Co" chargée du développement et de la production des calibres des montres. Avec 3 millions de mouvements tous types confondus produits par an (certaines autres marques de montres utilisent des mouvements Miyota), Citizen est aujourd'hui une fabrique mondialement connue. Elle dispose de nombreux modèles à son catalogue couvrant une large gamme de prix. Ses montres mécaniques sont particulièrement bon marché sans pour autant souffrir d'un manque de précision Il est d'ailleurs à noter que les calibres automatiques sont pour la plupart dérivés des premières productions de la marque. Preuve en ai qu'il n'est pas forcément nécessaire de réinventer la roue à chaque fois.

Modele de montres Citizen

Citizen est donc pour moi, une marque très intéressante, pouvant être considérée comme une véritable manufacture horlogère. Je vous invite à lire le PDF suivant (en anglais) dont je me suis inspiré pour construire cette article : http://www.solatrex.com/docs/Citizen_History.pdf

Et bien entendu, le site officiel de la marque : http://www.citizenwatch.com/

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé