Search for glossary terms (regular expression allowed)
Begin with Contains Exact termSounds like
Term Definition
Calibre

Le calibre est essentiel à une montre. Il désigne son « moteur » ou plutôt ses spécificités ! Pour fonctionner, une montre nécessite un ensemble de composants internes. Ces pièces, leur provenance, la technologie employée, le modèle, le constructeur; tous ces éléments peuvent être rassemblés sous le terme « Calibre ». Ainsi, lorsque l’on parle du calibre d’une montre on évoque la mécanique spécifique élaborée par un fabriquant identifié incluant les caractéristiques du système, sa forme et ses dimensions. Si on devait faire une analogie avec le monde automobile ou pourrait dire que le mouvement est l’équivalent du moteur comme par exemple un mouvement mécanique serait l’équivalent d’un moteur diesel, et le calibre serait l’équivalent d’une référence de moteur diesel type « HDI 90 de Peugeot ».

A l’origine le mot calibre se rapportait à la dimension (la taille) occupée par le mouvement d’horlogerie (le moteur). Aujourd’hui le calibre permet d’identifier précisément la technologie, les caractéristiques et le constructeur du « moteur ». La désignation d’un calibre est soumise à un référencement strict auprès d’organismes officiels et permet ainsi de lutter contre la contrefaçon et de maitriser l’origine d’un mouvement. Par exemple si dans le manuel de votre montre il est indiqué que le calibre utilisé est un « ETA 2892 A2 », alors vous êtes en mesure d’obtenir toutes les caractéristiques du « moteur » qui anime votre précieuse (via un petit coup d’internet ou l’appel à un fondu de l’horlogerie) à savoir une mécanique fabriquée par ETA, d’un diamètre de 25,60 mm, équipée d’un remontage automatique, oscillant à 28 800 alternances par heure..

Certaines marques, ne disposant pas du savoir-faire et des moyens nécessaires à la création d’un mouvement d’une montre (d’un moteur) et donc de proposer leurs propres références de calibre, utilisent des calibres fait par d’autre. Le problème c’est que quand certains annoncent fièrement dans les caractéristiques de leurs produits qu’ils utilisent un calibre réputé et de bonne facture (du genre « fabriqué en Suisse »), d’autres ne sont que très peu bavard sur les détails « du moteur » emprunté dans leur montre. Il préfère masquer derrière un design spécifique, un intérieur dépourvu du moindre intérêt et de très basse qualité.

Certains constructeurs de calibres vendent volontiers leurs produits, d’autres capables de réaliser l’intégralité d’une montre où faisant partie d’un groupe réservent leurs calibres à leur propre marque ou négocient des contrats d’exclusivités.

Bref, le calibre est aujourd’hui pour beaucoup de collectionneurs le nerf de la guerre. Certains calibres étant très réputés ou disposant de caractéristiques uniques, d’autres étant nettement plus banales et présentant une fiabilité toute relative. Il faut donc parfois être méfiant et ne pas hésiter à se renseigner sur le calibre. On peut parfois s’enflammer devant le design d’une montre et être prêt à investir, pour s’apercevoir qu’il s’agit juste d’un boitier, certes jolie, mais dans lequel fonctionne un calibre de piètre qualité vendu quelques euros l’unité : seriez-vous prêt à dépenser une fortune dans une voiture qui ressemblerait à une Ferrari mais dans laquelle le moteur serait de quelques chevaux ne dépassant pas le 110 KM/H avec des accélérations propre à un scooter ?......Comme quoi, il faut toujours se méfier de l’emballage 

 

Trois calibres

Clics: 311